Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Nicolas Vérin

Le Chevalier à la peau de Tigre

15 Février 2016 , Rédigé par Nicolas Vérin Publié dans #Géorgie, #Littérature, #Ushba et Tetnuld

Le Chevalier à la peau de Tigre

Il aurait était impossible pour moi de ne pas inclure dans Ushba et Tetnuld un extrait de l'oeuvre de Shota Rustaveli, le Chevalier à la peau de tigre.

Ce poème épique en six mille vers, une épopée chevaleresque, à la gloire de l'amour courtois et de l'amitié, a été écrit vers la fin du XIIe siècle

Je l'avais d'abord lu dans un livre acheté en 2001 à Tbilissi, avec de belles illustrations (enfin, pas trop à mon goût) mais une traduction quasiment illisible. La lecture en était tellement ardue qu'il m'était impossible d'en lire plus de quelques pages à la suite, et je perdais le fil.

Plus tard, j'ai trouvé la traduction de Serge Touladzé, qu'on trouve même en édition de poche. Ce fut une révélation ! Enfin, je pouvais lire cette oeuvre et en apprécier à la fois la poésie et le sens.

L'extrait que j'ai choisi est pris peu après le début... Il s'intègre dans Ushba et Tetnuld comme une autre image du voyageur, un voyageur qui n'est plus tout à fait nous-mêmes, qui nous fait remonter dans le temps, comme un flash-back, et dans l'histoire de la Géorgie.

"Ils voient alors un chevalier étrange, assis au bord de l'eau.

Tenant les rênes d'un cheval noir, il semble un lion, un héros.

Il est couvert d'un vêtement fait de la fourrure d'un tigre.

Une toque de même peau fait à sa tête une coiffure."

Partager cet article

Commenter cet article

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...